Prouesses au Prix Fort

Accueil::2015, Ecrans de Chine::Prouesses au Prix Fort

Prouesses au Prix Fort

4,99

Quand l’acrobatie se veut ascenseur social d’une enfance sans dessein

Durée : 38’, Ratio : 16/9, Format : HD, Versions disponibles : Chinois, Français, Anglais, Italien
Ecrit et réalisé par JIN Huaqing – Produit par XIA Chenan

UGS : BlosQI Catégories : ,

Description

Les enfants de l’école d’acrobates de Wuqiao, en Chine, sont parfaitement conscients de ce que leurs parents attendent d’eux : ils ont été inscrits très jeunes, y vivent en pensionnat loin de leur famille et doivent réussir, coûte que coûte. Les parents attendent d’eux qu’ils deviennent célèbres, même peut-être riches pour vivre dans de meilleures conditions. Mais tous les enfants ne réussissent pas, tous n’ont pas un futur de vedette. Pourtant, tous vivent leur temps à l’école au prix de grands sacrifices et d’efforts souvent inconcevables, comme nous le verrons à travers deux exemples.

Xiang a été inscrit à l’école par son père contre son gré. D’après lui, le garçon n’est pas assez intelligent pour faire des études. Le problème est que, physiquement, Xiang n’est pas aussi souple que ses camarades, qui lui reprochent ses fautes et l’incitent à changer d’équipe, par peur de ne pas être sélectionnés. En passant d’une discipline à l’autre, Xiang se heurte inexorablement à la dureté de ses camarades, de ses enseignants et même de sa famille. Cette dernière lui reproche notamment qu’il n’ait pas encore acquis les techniques nécessaires malgré ses trois années d’entraînement et de sacrifices. Un cas désespéré dont on imagine difficilement un dénouement heureux…

Yuan est membre de l’équipe féminine de la discipline d’assiettes tournantes. Elle rêve, comme ses copines, d’être sélectionné par une importante troupe d’acrobates et de commencer ainsi sa montée vers le succès. Une fois qu’elle gagnera sa vie, elle pourra aider sa famille et rembourser ses frais de scolarité. Par contre, échouer signifierait avoir gâché des années de travail et d’argent, mais surtout, décevoir la famille. Yuan vit au quotidien cette pression effarante, à laquelle s’ajoute, en cas d’échec, la crainte de devoir travailler aux champs pour le reste de sa vie.

Les apprentis acrobates de l’école de Wuqiao nous font comprendre que derrière le mythe, derrière la magie d’un spectacle d’acrobates, se cache une réalité faite de labeur, d’humiliations, de larmes et de solitude.