Une mort de style colonial – Patrice Lumumba, une Tragédie Africaine

Accueil::2000, Assassinats politiques, Docs Afriques::Une mort de style colonial – Patrice Lumumba, une Tragédie Africaine

Une mort de style colonial – Patrice Lumumba, une Tragédie Africaine

7,99 TTC

Durée : 52’, Ratio : 4/3, 16/9, Format: SD, Versions disponibles : Français, Anglais
Ecrit et Réalisé par : Thomas GIEFER
Production : WDR – Quartier Latin
Distribution internationale : ICTV

Watch on Vimeo
UGS : LumuQl Catégories : , ,

Synopsis

« Nous avons découpé les corps en morceaux. Le crâne a été dissout dans de l’acide chlorhydrique et le reste a été brûlé », explique l’inspecteur de police belge Gerhard Soete, pour décrire la fin macabre de Patrice Lumumba, le premier à avoir été Premier Ministre en République Démocratique du Congo, et de deux de ses ministres, Okito et Mpolo. A l’instar de la majorité des conspirateurs impliqués dans ce meurtre commis de sang-froid, Soete avait gardé le silence pendant près de quarante ans. Cet assassinat, bien que s’étant déroulé au coeur même de l’Afrique, avait été commandité dans les capitales de l’Europe de l’Ouest.

L’ascension puis la chute de Patrice Lumumba -en trois mois seulement- fut un drame historique aux allures épiques. Dès le premier jour, sa prise de fonction en tant que Premier Ministre de la République nouvellement indépendante fut entachée par des révoltes, des luttes tribales et la sécession de régions entières, généralement sous l’impulsion et l’implication active des anciennes puissances coloniales. La menace la plus forte était la sécession de la riche région du Katanga, conduite par Moïse Tshombe, qui reçut un soutien massif de la Belgique. Après avoir fait appel en vain aux Etats-unis et aux Nations Unies pour recevoir une assistance militaire, Lumumba dut se résoudre à accepter l’aide de l’URSS afin d’essayer de juguler la révolte katangaise, et ce-faisant, il scella son propre destin. Bien que politiquement indépendant, Lumumba fut qualifié de « communiste – dangereux pour la sécurité » et inscrit sur les listes de victimes à assassiner des services secrets belges et américains. Renversé par son rival Kasavubu, il fut fait prisonnier par son ancien collègue Mobutu et livré à son ennemi juré Moïse Tshombe : les photos du héros du peuple africain, entravé et frappé, firent le tour du monde. Les événements qui suivirent furent un macabre spectacle: une nuit, sous les yeux du cabinet katangais, Lumumba fut assassiné dans une clairière.

Il faudra quarante ans avant que la majorité des personnes impliquées, assassins, hommes de main et cerveaux de l’affaire, acceptent de parler ouvertement de cette sinistre tragédie. Leurs témoignages ne contiennent ni sentiment de culpabilité, ni même de remords. En effet, aux yeux des agents secrets et anciens colons occidentaux, « Lumumba le têtu » l’avait bien cherchée, cette fin. « Après sa mort, Lumumba a cessé d’être une personne. Il est devenu l’incarnation de l’Afrique », concluait Sartre dans son fameux commentaire résumant la situation. L’assassinat de Lumumba le 17 janvier 1961 a changé le prophète de l’unité africaine en véritable figure mythique. Et en tant que mythe, Lumumba a survécu à tous ses opposants.

Additional information

Poids 80 g
Dimensions 10 x 130 x 185 mm
Durée

52 mins