Les passe-murailles

Accueil::2014, Ecrans de Chine::Les passe-murailles

Les passe-murailles

7,99

De jeunes Ouïghours, amateurs de Parkour, en prise avec leur avenir.

Durée : 52’, Ratio : 16/9, Format : HD, Versions Disponibles : chinois, anglais, français
Écrit et réalisé par HAO Zhi Qiang – Adapté par Michel NOLL – Produit par Ben TSIANG
Image: SHI Cheng et LIANG Jia-sheng – Son: HAN Lu – Montage: WU Fang et Delphine GAREL
Une production: CNEX Foundation
En Association avec Asia Television et Productions Latérales
Distribution Internationale : ICTV

UGS : BazaQI Catégories : ,

Description

Comme dans beaucoup de cités à travers le monde, pour des Jeunes d’aujourd’hui, Parkour est devenu un sport identitaire. Sans forcément proposer un ascenseur social, cette activité fédère de nombreux jeunes au-delà des frontières et des croyances, cherchant à se distinguer d’un monde adulte jugé trop banal et parvenu. En l’occurrence, nous sommes au coeur d’une petite équipe de Parkour dans la ville de Urumqi, capitale musulmane de Xianjiang, une des régions du Nord de la Chine, voisine du Tibet.

Aydar, 17 ans, n’a pas réussi son examen d’entrée au collège. Depuis que son père est décédé, il est devenu le chef de la famille; ce qui l’a fait grandir en une personne prudente, malgré sa passion pour le Parkour. Son jeune frère Xirali aime les sports extrêmes et rêve de devenir le prochain Jackie Chan. Leur mère est inquiète de leur amour pour le danger, leur mode de vie insouciant, et souhaite qu’ils puissent être plus mâtures. D’autres jeunes du même âge, dont Sadam, rejoignent l’équipe qu’ils ont crée, « ESP », avec l’espoir de participer à une compétition nationale de Parkour à Pékin.

Ils passent des heures interminables à chercher des pratiques parfaites, et trouver désespérément des fonds pour leur voyage à Pékin. En effet, Xirali, le plus intrépide, et Sadam,le plus récent membre, ont leurs yeux fixés sur Pékin. Aydar sait qu’il ne sera pas en mesure de participer à la compétition, mais il aide secrètement à trouver des fonds. Sadam, lui, parcours des milliers de Km pour demander de l’aide à ses parents. Ses grands-parents sont réticents et le découragent, son père séparé et ivre refuse, mais l’amour et la générosité de sa mère soutiennent la passion de Sadam.

Excité, Sadam revient à Urumqi pour préparer leur grand voyage avec Xirali. Arrivé à Pékin, la compétition s’avère encore plus intimidante que ce que les garçons avaient prévu. Ceux restés à la maison, regardent Xirali et Sadam en direct à la télévision. Ils sont bien obligés de constater que leur niveau est bien loin de celui des champions qui raflent tous les prix. Sur le long chemin du retour, les garçons réfléchissent et ouvrent leur esprit. Ils réalisent qu’ils sont gagnants après tout. Malgré la défaite de la compétition de Parkour, ils ont conscience d’avoir acquis un vrai sens de soi dans le jeu de la vie.

Informations complémentaires

Langue

English, Français, 中文