Mort à Genève – L’Empoisonnement de Félix MOUMIÉ

Accueil::2007, Assassinats politiques, Docs Afriques::Mort à Genève – L’Empoisonnement de Félix MOUMIÉ

Mort à Genève – L’Empoisonnement de Félix MOUMIÉ

7,99 TTC

Durée : 52’, Ratio : 4/3, 16/9, Versions disponibles : Français, Anglais
Ecrit et Réalisé par : Franck GARBELY
Production : ARTE – TSR – Triluna Film –
Aie Productions – Quartier Latin – Solferino Images
Distribution internationale : ICTV

Watch on Vimeo
UGS : MoumQl Catégories : , ,

Synopsis

Le film raconte l’histoire de l’assassinat politique de Félix Moumié à Genève et pourquoi il n’a jamais été élucidé. C’est un chapitre particulièrement sombre de la guerre froide. Félix Moumié, le célèbre combattant de l’indépendance camerounaise, également appelé le Lumumba du Cameroun, est mort à Genève le 3 novembre 1960. Il a été victime d’un attentat. Un agent des services secrets français l’a empoisonné. Après l’assassinat de Félix Moumié sa dépouille a été transférée à Conakry, Guinée, òu elle a été embaumée et déposée dans un sarcophage. Jusqu’à aujourd’hui les autorités camerounaises ont refusé que le leader de l’opposition soit enterré dans son pays.

Quarante cinq ans plus tard, Marthe Moumié se rend sur la tombe de son mari. Elle entreprend une dernière tentative de tenir une vieille promesse. À la veille de sa mort, elle avait fait la promesse solennelle à Félix Moumié qu’il trouverait un jour son dernier repos au Cameroun. Mais la visite de Marthe au cimetière de Conakry prend une tournure dramatique : la tombe de Moumié a été profanée, le cercueil et la dépouille embaumée ont disparu. C’était un commando de sabotage et de tueurs des services secrets français qui avait organisé l’assassinat de Moumié. La justice genevoise connaissait l’assassin, mais sous pression de la France il n’a jamais été jugé, et l’enquête judiciaire c’est terminée par un non-lieu.

La France redoutait une procédure contre l’assassin de Moumié – de peur de révélations sur sa guerre sale au Cameroun. En effet, à l’époque un véritable génocide avait lieu au Cameroun. À l’abri de l’opinion publique mondial les troupes françaises ont liquidé plusieurs des centaines de milliers de Camerounais, soi-disant pour sauver le pays du communisme. Pour le gouvernement français le Cameroun avait une importance stratégique particulière. Paris craignait qu’en cas de défaite contre le mouvement d’indépendance UPC de Félix Moumié la France ne perde pas seulement le Cameroun, mais également les autres colonies en Afrique de l’Ouest et en Afrique Centrale. Plus encore, Paris était persuadé que c’était au Cameroun que se décidait qui allait gagner la guerre froide en Afrique. Et c’était le président de l’UPC Félix Moumié qui – selon Paris – rendait la crise camerounaise si dangereuse.

Moumié passait pour un cryptocommuniste, un opposant farouche des puissances coloniales et un anti-impérialiste fanatique à la solde de Moscou et de Pékin. Pour Paris il n’y avait qu’une solution: Félix Moumié devait disparaître et son mouvement devait être éliminé – à n’importe quel prix. Pendant 25 ans les Français ont commis des crimes de guerre au Cameroun; plus de 300 000 personnes ont été déportées, torturées et exécutées. Le film documente la guerre sale de la France au Cameroun. Nous accompagnons Marthe Moumié dans sa tentative d’apprendre la vérité sur l’assassinat de Moumié et d’obtenir sa réhabilitation.

Additional information

Poids 80 g
Dimensions 10 × 130 × 185 mm
Durée

52 mins