De père en fils au pays Hakka

8,33

Un pont culturel à double sens entre l’Allemagne et la Chine. Un film de Huang WEISHAN, 73 minutes

Vater und Sohn im Land der Hakka: Chronik einer Familie die eine Brücke zwischen China und Deutschland baute. Ein film von Huang WEISHAN.

UGS : ND Catégories : ,

Description

Cet article est également disponible en : English

En 1927, un jeune pasteur allemand au nom de Georg Emil Autenrieth s’installe dans un comté montagneux de Meixian, en plein cœur du pays des Hakka. Ici il devient professeur d’allemand et d’anglais au collège Leyu de la ville de Meizhou et prend le nom de Hao Tianli. Quelques années plus tard, sa femme le rejoindra en Chine et donnera naissance à trois enfants. Tous seront également baptisés avec des noms chinois.

Georg Autenrieth alias Hao Tianli partagera son savoir occidental avec un nombre important d’élèves. Beaucoup de ses étudiants sont devenus plus tard des piliers de la Chine contemporaine. En même temps, il traduira plusieurs livres et se plonge passionnément dans la culture chinoise. Malheureusement en 1947, au milieu de la deuxième guerre mondiale et dans le cadre des représailles contre les ressortissants allemands, il est forcé de quitter la Chine et de retourner en Allemagne. Hao Tianli ne reverra plus jamais sa Chine aimée et mourra en 1983.

C’est la politique des réformes des années 80 qui permettra à son troisième fils, Klaus Autenrieth alias Hao Junhe, de réaliser le retour impossible de son père. C’est au travers d’une ONG allemande dédiée aux échanges culturels que le fils continuera à sa façon l’œuvre de son père et organisera des activités et voyages dans les deux pays destinés à créer des liens permanents et enrichissants entre les deux cultures.